Transdialectique

#volonté

Incursions d’un inactuel II *

« Les pinsons se réjouiraient-ils des vers pullulant sur la dépouille de Darwin ? Mise en abyme du festin : de petites bêtes immorales pour de petites bêtes immorales. La vie brute. Car l’évolution darwinienne ne s’intéresse que peu à la morale des oiseaux — pourtant leur attribut le plus glorieux. Celui qui croit en la finalité darwinienne s’égare parmi le triomphe des faibles — parce que les faibles sont les forts dans les théories de Darwin. Tout naturalisme est en soi anti-darwinien. »
@Nihilisme intraveineuse

Incursions d’un inactuel I *

« Le mauvais œil, partout cet œil identique, l’œil libéral, qui ne veut sa liberté qu’à partir de celle des autres — ses ennemis puisqu’il est en incapacité de s’allier à quiconque. Il ne regarde pas dans un but précis, il vaque, et son regard vacant finit par désirer le regard de l’œil étranger. Comme l’œil moderne ne peut pas observer le lointain, il zyeute autour de lui, il grogne après ce qu’il n’a pas — ce qu’il ne veut pas avoir, mais qu’il désire malgré tout. »
@Nihilisme intraveineuse

Les quatre grandes erreurs I *

« Le nihilisme, c’est-à-dire l’heureuse possibilité de tout faire et le choix opiniâtre de ne faire rien, est la substance de l’égarement moderne, celui qui mène à la contemporanéité de notre occident — une réalité faite d’apparences, un jeu continuel d’illusions. La première confusion est les faux-fuyants des individus contemporains, pensant disposer de leur temps, une fois leur tâche travailleuse remplie. »
@Nihilisme intraveineuse

(La liste des échos.)