Transdialectique

#devenir

Le marteau parle *

« Ô toi mon lecteur, toi mon sang, quitte les labyrinthes modernes, rejoins-moi auprès de Silène, il est venu le temps de la foudre et de la guerre, il est venu le temps des fins et des recommencements. L’agone aura bien lieu, regarde, mon sang, regarde au loin la milice, le ciel s’assombrit, il est venu le temps des boucs et des boucliers, le temps d’Eschyle et de la chute, l’agone aura bien lieu avec le progrès lui-même, mon sang, nous trancherons et nous transpercerons, nous traverserons l’heure des progrès. »
@Nihilisme intraveineuse

(La liste des échos.)