Transdialectique

#anarchisme

Incursions d’un inactuel IV *

« Il est venu le temps où l’ouvrier troque le couteau entre ses dents contre une dentition brillante à balader le long de la côte. De l’azur il ne connaît que le lustre clinquant. Où s’en est allée sa colère qui bleutait d’espoir notre morne figure ? Il n’est plus capable des soubresauts qui ont précipité les temps vers les temps modernes — le trouble du temps est devenu l’air du temps, et les causeurs du trouble sont devenus les touristes. L’assiette toujours creuse, toujours la même soupe pour cervelles creuses. L’estival rime à présent avec l’absence. Vacances forcées, jamais de vacance ouvrière, l’été des états marécageux, et le divertissement pour s’injecter le Léthé tout entier.

@Nihilisme intraveineuse

Des apophtegmes et des traits II *

« Que chanter ? Chanter les louanges des termites. Et tenir entre nos dents l’explosif. Un claquement de langue judicieux… et se présentera un si cher salut, contre royaliste ou contre contestataire, le rouge du drapeau affirmé, et l’auguste tâche de nous autres, les grammatoclastes, qui se verra simplifiée. Nous pourrons multiplier les perspectives à la recherche d’un savoir nouveau et pourtant si antique.

@Nihilisme intraveineuse

(La liste des échos.)